Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cet article est reposté depuis L'Auvergne Vue par Papou Poustache.

Il est des patrimoines qu'on se passerait bien mais ils sont là et ont une histoire voici l'usine d'Arsenic d'Auzon.
La compagnie minière et métallurgique d'Auzon vers la fin 1902 pour tirer parti des filons de Mispickel d'Espluches et du Rodier le concessionnaire Georges pousse et décide de construire une usine de traitement d'arsenic à Auzon.
L'usine en 1906 emploie 11 ouvriers et passe 6 à 7 tonnes de minerai par jour pour produire 1400kg d'acide arsénieux.
La « Vieille usine » a fabriqué des pesticides pendant plus de 40 ans
Un site cerné de hautes clôtures et abandonné à la végétation. La « Vieille usine », comme on l'appelle à Auzon, est ce que l'on peut considérer comme une friche industrielle. Une sorte d'immense terrain vague sur lequel tentent de résister quelques bâtiments, marquant une autre époque.
Mais, à l'entrée du bourg, vers le carrefour de la route de Vézézoux, la « Vieille usine » a cette particularité que son activité a lourdement pollué les sols. Dès 1903 et jusqu'en 1949, la Compagnie minière métallurgique a fabriqué ici des pesticides à partir du grillage du minerai d'arsenic exploité dans le secteur. La commercialisation de ces produits s'est poursuivie, sur le site, jusqu'en 1969 avant que l'usine ne soit cédée à une société de réparation de machines agricoles qui a exploité les murs jusqu'en 1985. Durant son activité, la Compagnie minière métallurgique a utilisé les résidus du grillage comme remblai pour constituer la plateforme de l'usine.
Pour lire l'article dans son intégralité cliquer sur lien ci-dessous
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :